Weifu/Ruifu GUO

click the images on the right to enlarge
(FR/EN)

Weifu & Ruifu GUO / Exopainters           (FR)

 
Frédéric Collier est heureux d’ouvrir son espace aux expérimentations artistiques et technologiques des jeunes jumeaux d’origine chinoise Weifu & Ruifu Guo. A cette occasion,  ils présenteront une des machines robotisées qu’ils ont mis au point afin de matérialiser leurs créations sous forme de dessins, de peintures ou de gravures. Pendant toute la durée de l’expostion, ce “robot” va travailler en direct à la production d’oeuvres conçues à partir d’algorithmes générés par ordinateur. Une expérimentation à l’intersection de l’art et de la technologie; une exploration des possibilités de la peinture à travers l’usage de nouvelles technologies.

Jumeaux travaillant à quatres mains, la machine leur sert de dénominateur commun, une manière de synthétiser leurs créations. Au-delà des aspects techniques, l’intérêt réside dans les questions soulevées par une telle pratique... Quel est le statut d’une oeuvre et d’un artiste? Jusqu’à quel point la technologie peut-elle intervenir dans le champ de l’art? Jusqu’où peut-on pousser cette technique? L’évolution technologique est-elle un futur pour l’art? Une machine est-elle capable de générer une oeuvre de manière autonome? L’esthétique humaine peut-elle être formalisée? Sous quel angle évaluer une oeuvre produite par une machine?

Des peintures réalisées à la main seront également exposées, illustrant la genèse de ces recherches expérimentales et soulignant la dextérité technique des artistes vis à vis d’un medium “traditionnel”. Alpha est une peinture à l’huile monumentale en quatres panneaux indépendants. L’ensemble représente la vue intérieure de la station spatiale internationale (ISS). Cette thématique de l’espace et de la conquête spatiale est récurrente dans l’iconographie utilisée par Weifu & Ruifu Guo. Originaires de Chine, un de leur plus lointain souvenir est la fascination qu’ils ont ressentis enfants à la vision d’un reportage sur l’exploration spatiale. Ce programme de la télévision chinoise a provoqué chez eux la première sensation d’un ailleurs, la perception d’un espace physique, de l’étendue du monde et de de l’univers. Une prise de conscience des possibilités infinies ouvertes à l’homme par la technologie. L’image est peinte sur un labyrinthe de bois qui a une tendance symbolique et spirituelle. Le labyrinthe a une fonction initiatique que l’on retrouve dans de nombreuses cultures. A l’image du cerveau et de la pensée, il reflète les méandres de l’esprit, l’errance et le tâtonnement. Il s’agit de se perdre pour se retrouver et se révéler. On peut également y voir la genèse d’un code.

Nés à l’ère numérique et formés aux techniques traditionnelles de la peinture et de la gravure, ils ont souhaité explorer les possibilités offertes par les nouvelles technologies dans le champ de l’art. Ils ont entamé un travail de recherche sur la construction d’une image, une compréhension de ce qui la constitue et de ce qui lui confère un caractère artistique. Il s’agit d’une tentative de décodage et de re-codage d’une image sous forme d’algorithme et de sa matérialisation par des moyens mécaniques. Il ne s’agit pas de reproduction, mais bien de production, puisque le dessin final est généré et interpreté par le biais de l’informatique.

Les dessins produits par la machine sont un croisement, une hybridation, entre des motifs "abstraits" et une image. C’est la superposition, leur entrelacs, qui créent des zones plus denses donnant l’illusion du volume et naissance à l’image. Actuellement ils poursuivent leur recherches afin de développer cette technologie, notament en y intégrant des processus interactifs avec l’environnement de la machine et améliorer son “intelligence” artificielle. L’objectif étant également de travailler sur l’aspect participatif et collaboratif de la création, d’établir des “dialogues” entre les aspects mécaniques (produits par la machine) et les aspects manuels (produits par les artistes).

______________________________________

Weifu & Ruifu GUO / Exopainters          (EN)
 
Frederic Collier is pleased to open its space to artistical and technological experiments of young twins Chinese born Guo Weifu & Ruifu. On this occasion, they will present a robotic device they have developed to materialize their creations in the form of drawings, paintings and engravings. For the duration of the exhibition, this "robot" will work directly in the production of works designed with algorithms computer generated. An experiment at the intersection of art and technology; an exploration of the possibilities of painting through the use of new technologies.

Twins four hands working, the machine serves as a common denominator, a way to synthesize their work. Beyond the technical aspects, the interest lies in the issues raised by such a practice ... What is the status of a work and an artist? To what extent can technology involved in the field of art? How far can we push this technique? Is technology a future for art? Is a robot capable of generating a work autonomously? Can the human aesthetics be formalized? How to evaluate an artwork produced by a machine?

Paintings done by hand will also be displayed, showing the genesis of these experimental research and emphasizing the technical dexterity of artists against a "traditional" medium. Alpha is a monumental oil painting in four independent panels. It represents the interior view of the International Space Station (ISS). This theme of space and space exploration is recurrent in the iconography used by Weifu & Ruifu Guo. Originating from China, one of their earliest memory is the fascination they felt as children  by watching a documentary on space exploration. This program of Chinese TV brought their first sensation of a beyond, the perception of a physical space, the extent of the world and the universe. An awareness of endless possibilities open to man through technology. The image is painted on a wooden labyrinth that has a symbolic and spiritual trend. The labyrinth is an initiatory function that is found in many cultures. A brain and thought metaphor, it reflects the meanderings of the mind wandering and groping. This is getting lost to find oneself and prove. One can also see the genesis of a code.

Born in the digital age and trained in traditional painting and engraving techniques, they wanted to explore the possibilities offered by new technologies in the field of art. They started a research project on the construction of an image, an understanding of what constitutes it and giving it an artistic character. This is an attempt of decoding and re-encoding an image as an algorithm and its materialization by mechanical means. There is no reproduction, but production since the final drawing is generated and interpreted through IT.

The drawings produced by the machine is a crossing, an hybridization, between "abstract" patterns and a picture. It is the superposition, their interlacing, creating denser areas that renders the illusion of volume and rise to the image. Currently they continue their research to develop this technology, especially by integrating interactive process with the machine environment and improve its artificial "intelligence". The aim is also to work on participatory and collaborative aspect of creation, to establish "dialogue" between the mechanical aspects (produced by the machine) and manual aspects (produced by the artists).

Weifu / Ruifu GUO (°1984, CHINA)
 
Formation
 
Weifu GUO
2015 Master en Gravure, Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles
2013-2015  Master en Peinture, Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles
2004-2008  Bac en Gravure, Académie des Beaux-Arts, Luxun, CH  
2000-2004 The Attached Secondary Art School of Luxun Academy 
of Fine Art, CH
 
Weifu GUO
2015 Master en Gravure, Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles
2013-2015  Master en Peinture, Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles
2004-2008  Bac en Fresque et peinture de matériaux synthétique, Académie 
des Beaux-Arts, Hubei, CH  
2000-2004 The Attached Secondary Art School of Luxun Academy 
of Fine Art, CH

Expositions
 
2016
- Frederic Collier, Brussels, BE (19 avril - 4 juin)
- La Médiatine, Brussels, BE
- Carte de visite ARTopenKUNST 2016, Brussels, BE

2015
- la CENTRALE /LAB - Jeunes artistes plasticiens bruxellois 2015-2016 (Expo solo)
- KoMASK “Masters Salon 2015
- Carte de visite ARTopenKUNST 2015, Brussels, BE
- Exposition de fin d'année 2015 l'ArBA-ESA, Brussels, BE
 
Prix

- Prix Médiatine 2016 (Prix Fédération Wallonie Bruxelles)
- Prix des artistes de Carte de visite ARTopenKUNST 2015
- Appel à projets pour la CENTRALE/lab-
- Jeunes artistes plasticiens bruxellois 2015-2016
- Winner du prix Laurent MOONENS Session 2015
- Prix du ARBA-ESA / GALLERIE CANAL | 05 2015