Valentin SOUQUET

click the image on the right to enlarge

Valentin SOUQUET / TERMINUS / oct.-nov. 2011 @ ANYSPACE, Brussels

 
C’est par l’intermédiaire de déplacements entre une théorie et une pratique sculpturale que Valentin Souquet questionne le statut des objets, brouille les limites entre l’art, le design, l’architecture, la scénographie. Cette première exposition chez anyspace s'articule autour de la thématique de l'absinthe, breuvage mythique et maudit. Il aborde, entre autres, ses aspects historiques, ses symboles, ses rituels de consommation, ses effets, son impact social...

L'absinthe, à cause de sa magnifique couleur verte changeante, son air de danger et de séduction, et surtout à cause de ses prétendues propriétés psychoactives, fut romantisée et saisie dans des oeuvres par des artistes, écrivains et dramaturges. Jarry, Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Degas, Manet, Toulouse-Lautrec, van Gogh, Picasso et beaucoup d'autres lui ont donné une place d'honneur dans leurs œuvres ce qui a contribué à la « mythification » du produit. Certains ont versé dans la folie, ce qui amènera de l'eau au moulin des prohibitionnistes en quête de preuves de la malfaisance de l'absinthe.

L'exposition s'ouvre en vitrine sur The 3rd Trumpet Island, un "objet" étrange à mi-chemin entre une étagère design, une sculpture et un décor. Cette « île » noire en lévitation, paysage mental qui se rapproche de la « mélancolie » dans son sens étymologique (bile noire, humeur noire) et évoque la descente qui suit l’effet euphorisant symbolisé par l’arrière-plan d’un vert éclatant. Le titre de la pièce fait référence au texte de l'Apocalypse selon St Jean dans le Nouveau Testament. Absinthe est le nom de la météorite qui s'écrase sur Terre et empoisonne les sources et les cours d'eau: « […] Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau ; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.[…]. »

Green Hour est le moment de la consommation, c’est aussi le titre de ces photographies présentées dans l’exposition, dont la couleur évoque la dissolution de l'absinthe dans l'eau. Référence à l’heure bleue, ce passage du jour à la nuit, de la lumière à l’ombre. Il s'agit en fait de la "captation" de trajectoires d'insectes sur la pellicule, de nuit sur les bords du fleuve Volga en Russie. Egalement une référence à la Fée Verte, marque d’absinthe et phénomène hallucinatoire provoqué par une consommation excessive. Hommage aussi à J-E. Marey et sa chronophotographie qui décompose le mouvement et le fige.

Les sculptures Artemis Sugar Tong et Artemisia Grille évoquent quant à elles le rituel de consommation particulier du produit. Une pince à sucre et une grille que l’on pose sur le verre, destinée à soutenir le sucre. Leur démesure plonge le spectateur dans une forme de vertige hallucinatoire qui rappelle les effets toxiques du produit.

Amethyst Sugar Box, sculpture-objet qui conserve une fonctionnalité et dont le couvercle fait de cristaux sculptés dans du bois, évoque à la fois l’Améthyste, ce cristal  dont la couleur mauve-blanche rappelle la couleur du vin coupé d’eau. Par rapprochement, l’améthyste passe pour préserver de l’ivresse. La composition des cette sculpture évoque également le célèbre tableau de Friedrich (La Mer de Glaces), icône du Romantisme, qui est également une période faste de consommation de l’absinthe.

La Danse Macabre, consiste en une réinterprétation en agrandissement d’une gravure de Holbein le Jeune (XVIème s). La technique est très particulière puisqu’elle consiste à graver à l’aide d’un fer à souder dans une moquette blanche. La série originale de Holbein comporte une quarantaine de « Danse Macabre », forme de vanité, dont l’objet consistait à souligner l’égalité des Hommes devant la mort malgré leur condition sociale. On voit ici la Mort s’attaquer au chariot du transporteur d’alcool.

La sculpture murale Le Vinaigre des Quatre Voleurs évoque une anecdote historique qui se déroule durant la grande épidémie de Peste au XVème siècle. Une bande de voleurs pillaient systématiquement les maisons condamnées des pestiférés sans être contaminés. Arrêtés et soumis à la question, ils dévoilèrent leur technique qui consistait à se protéger d’un long masque rempli d’un chiffon imbibé d’une mixture à base de plantes dont l’absinthe… Depuis l’antiquité, la plante était utilisée dans la pharmacopée, on lui prête différentes applications, vermifuge, insecticide, abortif…

Frederic COLLIER, 2011


VALENTIN SOUQUET
(1978)
 
 
 EXHIBITIONS
 

 
2012
Au Royaume des aveugles, Espace à vendre, Nice
Proxemie, Le Salon, Nice
Humbaba, the god of the fortress of intestines (Capsule project with Projet Diligence), Kibla Maribor, Slovenia
Art Brussels, Anyspace Gallery, Brussels
 
2011
Terminus, Anyspace, Brussels (solo)
Coming soon, Anyspace, Brussels
In the Dusk Musée de Samara Russia
Shyriaevo Biennial Russia
Henningsvær, Norway. art residency
Nuit nomade, video projection in Musée d'Orsay, Paris
You Are Here, curated by Frédéric Collier , during Art Brussels.
 
2010
Artorama, Salon d'Art Contemporain, Marseille
Printemps de Septembre, Eglise des Jacobins, Toulouse
Biennale du Design de St Etienne, Mobile Institute, St Etienne
Biennale de la Création Contemporaine, Moma, Moscow - Russia
Thriller , Studio de Xavier Mazzarol during the Berlin Biennial
 
2009
169A2 , Eric Stefany & Xavier Mazzarol , Paris
Nine And Half Weeks, Galerie Elaine Levy Projects, Brussels
Short Tracks, Centre d’Art Contemporain Wiels, Brussels
Far East, Shiryaevo Biennial, Russia
Mobile in Situ, Mexico
K_.me.m_._e, Gesù Church, Brussels
Utopia, Norden - Brussels
 
2008
WhiteClub Space #3, Salzbourg
Oikos-Logos-Planktos, Bains Connectives, Brussels
Disco-House-Plank, Bains Connectives, Brussels
Organe/ Machine, Sous Station Lebon, Nice
L’Heure Verte, Hôtel Rivoli, Nice
Multilply, Sous Station Lebon, Nice
I, Galerie Helenbeck , Nice
Les Dessous De l’Art, Galerie Helenbeck, Paris
Art residency at l’atelier expérimental de Clans
New Sex Time,  Galerie Helenbeck, Nice`
 
2007
R-air, Galerie RDV - Nantes
Pouvoir-Puissance, Sous Station Lebon, Nice
Humanities, Galerie Helenbeck, Nice
Building space, Clubtransmédiale, Berlin
Fuites statiques, Galerie des Ponchettes, Nice
1st International Salon Azuréen of energetical solutions, Agora - Einstein, Sofia-Antipolis
 
2006
Chauffe, Marcel!, FRAC Languedoc-Roussillon, Montpellier
collection05, le musée du temps, Besançon
Festival Cinquiéme Catégorie, Sous Station Lebon, Nice
06 en Scéne, Acropolis - Nice
Borderlines, Hall des chars - Strasbourg
Delirius, Nuit des Galeries, Sous Station Lebon, Nice
Edition & Papiers Peint, Sous Station Lebon, Nice
 
2005
Don’t go to the Dentist In Poland, Sous Station Lebon, Nice
5eme Nuit des Galeries, Sous-Station Lebon, Nice
Borderline, Villa caméline, Nice
ALPHA DP, Villa Arson, Nice
 
2004
Art, Culture, Loisirs, Galerie Art 7, Nice
L’Amérique, 2 rue Hôtel de ville, Nice
Le Désappartement, 2 rue hotel de ville, Nice
Hôtel de Ville, 2 rue Hôtel de Ville, Nice
Galerie, Galerie Art 7, Nice
Génération 2004, Galerie Des Ponchettes, Nice
La Maison Abandonnée, Villa Caméline, Nice
 
2003
Peradesso, Urbanism Forum, Omégnia, Italy
 
2002
Peradesso, Villa Gulia, Stesa, Italy
 
2001
Hôtel Atlantique, Nice
 
 
MISCELLANEOUS
 
Video projection during Nuit Blanche, Paris, 2005
Video projection during ELECTRO WAVE, Grimaldi forum, Monaco, 2003
Nomusic.org Tournament 2, audio-streaming,12.dec, 2pm-3pm,
Radiomatic, audio-streaming, 10.apr, 2pm-6pm, Villa Arson, 2002
Video projection during Mars au musée, MAMAC, Nice, 2002
 
 
LECTURES / RESIDENCIES
 
Web conférence, MEDIT vs Projet Diligence
Web conférence, Projet Diligence, Ecole du Magasin, Grenoble
Mi/ Mobile in situ, Mexico, Mexico, 2009
Lecture for Sodaart art as option for action, 2007,Villa Arson, Nice
Lecture for the exhibition Fuites statique, 2006
Biennale de l’environnement, Bobigny,
Residency at Bains::Connective, Brussels
Lecture for the residency at Bains::Connective - Brussels
 

coming soon